TMT fait son bilan !
tmt fait son bilan expertise sectorielle

Pouvez-vous nous décrire le bilan de votre activité
en 2013 en 2 ou 3 mots clés ?

Confiance : aujourd'hui, nous comptabilisons
300 clients récurrents.
Fidélité : 95 % de nos clients nous renouvellent leur confiance. Progression : 9 % en maritime et 22% en aérien.

Quels ont été les effets de la crise ? A quel niveau
les avez-vous ressentis ?

En tant que dirigeante, je dois avancer quelle que soit la conjoncture. TMT a toujours baigné dans un monde très ouvert et concurrentiel. Malgré tout, les effets de la crise se font sentir au niveau financier. Certaines entreprises sont plus fragiles et les sociétés de garanties montrent des réticences à couvrir le risque, ce qui complique les prises de décision.

A quoi attribuez-vous votre progression 
en période de récession ? 

A notre capacité de réaction face aux changements de notre environnement économique et commercial. En effet, certains de nos clients principalement des papetiers ont fusionné ou tout simplement disparu. Quand nous avions cent clients en 1989, nous n’en avons plus que vingt-cinq, vingt ans après. Aussi, avons-nous développé des expertises dans les produits forestiers issus de notre expérience du papier, la chimie, les vins et spiritueux et l’agro-alimentaire, le projet. Cette diversification nous a permis d’enrichir notre offre de services et d’accompagner des clients représentatifs dans leur développement à l’international. Ces références nous ouvrent plus de portes dans nos actions de prospection sur ces marchés.

En 2012 et 2013, vous avez beaucoup investi dans
le secteur aérien, les résultats sont-ils concluants ? 

Oui, et l’augmentation de nos volumes de fret aérien nous donne raison. Aujourd’hui, nous émettons nos propres Lettre de Transport Aérien dans les principales places aéroportuaires et disposons d’un réseau d’agents spécialisés. Mais il faut encore persévérer. Dans une période difficile, les retours sur investissement sont longs et il faut laisser le temps aux projets. TMT dispose d’un actionnariat qui lui permet de bénéficier de ce temps pour murir ses projets et les amener à maturité, en y associant ses collaborateurs. Vous savez, nous sommes partis de loin car nous étions spécialisés dans le transport maritime, particulièrement adapté aux produits de faible valeur. L’aérien représentait la conquête d’autres marchés et des clients avec leurs exigences propres. Nous avons ouvert ce service en 2008 en ayant bien réfléchi aux moyens de capter cette clientèle très spécifique.

Vos clients sont-ils particulièrement sensibles à votre niveau de service ?

Bien sûr. Mais cela ne fait pas tout. Au-delà des prestations de services, il ne faut par oublier l’aspect financier. Le transport reste un poste important sur le coût total d’un produit. C’est d’autant plus vrai pour des produits de faible valeur comme les produits forestiers. Nous sommes donc habitués à rechercher des solutions d’optimisation des coûts de transport pour permettre à nos clients de proposer des offres commerciales plus compétitives.

Justement, comment arrivez-vous à conjuguer optimisation des coûts et offre sur-mesure ?

Nous travaillons sans cesse sur les gains de productivité. En deux mots, nos efforts portent sur la recherche de techniques de chargements et de solutions de transports innovantes, mais aussi sur les services en ligne qui nous permettent des gains de productivité et nous faisant gagner en réactivité.

chine

Vous avez lancé la gamme Wine Protect, quels sont les apports de ces nouvelles expertises ? 

Nous avons beaucoup appris grâce au transport de vins et spiritueux vers la Chine, qui est à ce jour le premier consommateur mondial. Nous négocions directement les contrats avec les importateurs locaux. Nous sommes confrontés à de nouvelles exigences et nous enrichissons notre savoir-faire. Nous mettons en place des process dédiés et démontrons ainsi notre capacité d’adaptation.
Cela a eu un effet boule de neige. En effet, nous sommes fréquemment interrogés sur des demandes très spécifiques. Sur 2012 et 2013, nous avons été consultés par un grand groupe chimique. La demande portait sur le transport vers les DOM TOM d’urée et de solution d’urée en containers maritimes standards, équipés de contenants spécialement étudiés pour ce type de produits. À ce jour, nous assurons la prestation sur la Réunion et la Martinique.

wine-protect

Quels sont donc ces services en ligne ?

En 2013, nous avons pris la décision de changer notre système d’exploitation, ce qui devrait nous permettre des gains de productivité.
Là encore, nous sommes restés attentifs aux demandes de nos clients. Nous concevons nos outils informatiques, demande de cotation et e-tracking en fonction de leurs attentes. Je veux parler des arborescences, des informations contenues, de la navigation et même du design.

LES POINTS FORTS DU SERVICE TMT

Une expertise globale pour un accompagnement complet

• Connaissance des marchés

• Expertises sectorielles : produits forestiers,
   agro-alimentaire, chimie, vins et spiritueux, verrerie…

• Logistique :
   + dépotage et empotage : mise en place
   de conditionnements particuliers (flexitank, liner,
   container spécialisé, entrepôt dédié à la manutention
   de papier, pates, bobines…)
   + mise en place de solutions sur mesure

• Procédures de dédouanement à l’étranger : USA,
   Canada, Mexique, bassin méditerranéen

• Suivi des transports en DDP :
   USA, Mexique, Canada…

• Conseils et solutions personnalisés en réponse
   à des demandes spécifiques

Parlons maintenant de votre présence à l’international.
Vous êtes implanté à Shanghai depuis juin 2009,
où en êtes-vous ?

Nous sommes bien implantés sur le marché des vins et spiritueux. Actuellement, nous chargeons deux containers par jour à destination
de la Chine.

Ce volume bien que marginal par rapport à notre volume global reste néanmoins représentatif sur ce marché. Notre présence à Shanghai nous permet également de développer l’export depuis l’Europe.
Je pense notamment au transport de grumes. A l’origine, notre objectif était de nous positionner à l’importation depuis la Chine.

Compte tenu des difficultés rencontrées en Europe, nous avons dû rebondir et aujourd’hui notre bureau de Shanghai est tourné vers l’importation de produits européens, ce qui représente 90 % du chiffre d’affaires developpé depuis Shanghai. Là encore, notre expérience du transport de commodités de faible valeur a porté ses fruits.

shanghai

Vous ouvrez une deuxième filiale aux Etats-Unis à Houston. C’est un investissement important. Quelles sont vos perspectives ?

Nous sommes présents aux Etats-Unis à travers notre filiale de Nashua.
Il s’agit d’une structure opérationnelle en charge du suivi des opérations de douane et de relivraison sur le territoire nord américain. Mais nous n’avons pas de bureau commercial. L’objectif de cette implantation est de développer un nouveau portefeuille de clients aux Etats-Unis.

Vous êtes aussi commissionnaire en douane
et aujourd’hui vous intégrez votre filiale spécialisée HTM au sein de TMT ? Pourquoi cette décision ?

HTM avait été créée pour éviter les collusions entre les clients de TMT et ceux d’HTM. Mais aujourd’hui TMT réalise 90 % du Chiffre d’Affaires d’HTM. Nous avons décidé de clarifier la situation et de simplifier la communication avec nos interlocuteurs. Nous avons pu mener à bien cette intégration dans un délai record, grâce à l’implication des différents services des douanes dont nous dépendons.

shanghai

Quelles ont été vos actions de conquête 
et de fidélisation ?

Nous restons toujours proches de nos clients grâce à des solutions sur mesure et cela contribue à notre notoriété. Nous allons les rencontrer sur des salons en France et à l’étranger, nous prenons des contacts avec des prospects. Nous bénéficions ainsi d’une bonne vision du marché et nous investissons dans des projets d’amélioration de nos services. Sinon, nous réalisons des actions de communication le plus souvent possible sous la forme de newsletters, d’e-mailings d’information et nous intégrons régulièrement des informations pratiques sur notre site internet, comme les conditions d’exportation d’alcool vers les Etats Unis

news

Nous démarrons une nouvelle année. 
Quels sont vos projets 
et perspectives pour 2014 ?

Evidemment, nous souhaitons rester sur la même courbe de progression. Continuer à fidéliser nos clients. Renforcer notre logistique par de nouvelles capacités de stockage, notamment au Havre. Poursuivre nos efforts de développement en Chine et aux Etats Unis en donnant plus de moyens à nos filiales. Assurer notre croissance au sein de nos expertises sectorielles.

Remerciements à Véronique Cossard de la société TMT -
Propos recueillis par Parcours Créatif - Maquette et réalisation : parcours-creatif.fr

A propos de TMT :

TMT est un transitaire de transports internationaux créée en 1989. TMT spécialiste du transport maritime, aérien et multimodal propose à ses clients des prestations très étendues : transport, dédouanement, groupage, dégroupage de marchandises… 
TMT dont le siège social est en France est présent en propre aux Etats-Unis et en Chine 
et bénéficie d’un réseau de représentants sur les cinq continents.

Contact :

Transport Maritime et Transit : 52 rue d’Emerainville - Croissy Beaubourg - 77437 Marne la Vallée Cedex 2 France.
Tél + 33 (1) 64 11 76 76 - contact@group-tmt.com - www.group-tmt.com