EMERGENCY AND GLOBAL DISORGANIZATION

Nous vous en parlions dans les Newsletters depuis 2020, le contexte économique sur le transport maritime mondial reste incertain et la flambée des taux de fret dans le secteur du transport conteneurisé (x10 en 18 mois) se confirme.

Plus globalement, le poids de la demande face à une offre de plus en plus restreinte provoque indisponibilité des équipements et retards.

Les surcharges imputées aux marchandises ne cessent de se multiplier, bien que certains armateurs, comme CMA CGM ou Hapag-Lloyd, ont annoncé le gel de leur taux de fret spot – jusqu’en février 2022 pour le premier, sans précision de durée pour le second.

La logistique reste très affectée et la congestion des terminaux entraine des surcoûts.

Les prestations de transports routiers se voient impactées, de part une pénurie de chauffeurs sans précédent.

A noter que ces difficultés touchent aussi bien l’import que l’export, pénalisant les échanges internationaux par une hausse générale des coûts.

Afin de peser face au diktat des compagnies maritimes, nos organisations professionnelles tentent de se rassembler pour rééquilibrer les relations commerciales et défendre aux mieux les intérêts de leurs adhérents